[CRITIQUE] Batman Les Aventures 1

Ce premier tome de Batman les Aventures regroupe les trois premiers numéros de The Batman Strikes, un comic basé sur la série animée The Batman et qui est partiellement paru dans le Batman Mag en France. Au sommaire on retrouve le Pingouin, Man-Bat et le Joker, chacun affrontant l’homme chauve-souris dans une histoire exclusive.

Batman Les aventures : Une ville de chauve-souris

The Batman Strikes n’est pas une adaptation du dessin animé The Batman, il est composé d’histoires originales se déroulant dans l’univers instauré par la série, c’est-à-dire le design et les personnages. Ainsi la première histoire nous dévoilera le Pingouin roux de la série, accompagné par les jumelles Kabuki, qui va tenter de prendre sa revanche sur la famille Wayne en commettant plusieurs vols ayant pour but final la destruction de Wayne Enterprises.

Dans la deuxième c’est le Docteur Langstrom atteint d’albinisme qui va semer le trouble dans Gotham, il a réussi à préparer une potion lui permettant de devenir une chauve-souris humaine : Man-Bat !  Ce dernier va mettre au point une nouvelle formule lui permettant de transformer les gens en créatures similaires à lui. Batman va en conséquence devoir affronter une flopée de Man-Bat et leur faire retrouver à tous leur forme originelle.

Enfin dans la troisième, le Joker à la crinière verte et aux yeux rouges engage des mercenaires pour commettre divers vols dans Gotham, Batman va donc enquêter et découvrir qui est derrière tout ça, un Joker qui lui révélera toute sa loufoquerie et son intelligence habituelle.

L'apparition des jumelles Kabuki de la série animée
L’apparition des jumelles Kabuki de la série animée

Ces trois histoires m’ont énormément fait penser aux aventures de Batman et Robin dans les séries des années 60 et 70, un scénario très peu développé (notamment à cause de la vingtaine de pages réservée pour une aventure complète), uniquement destiné à amener le méchant en face de Batman, mettre Batman dans une situation « critique », il s’en sort et sauve la situation. Ainsi la plupart des évènements semblent irréalisables (les prouesses technologiques du Bat-Ordinateur), l’absence de narration laisse penser que tout s’enchaîne très vite alors que vraisemblablement pas (les divers vols du Pingouin pour construire son engin, la mise au point de la formule de transmutation de Langstrom) et la présence de personnages secondaires, tels que l’Inspecteur Yin, qui ne servent à rien à part retarder la confrontation finale entre le héros et le vilain.

Séquence émotion
Séquence émotion

Le scénariste, Bill Matheny, a cependant essayé d’associer au côté purement héroïque de Batman, le côté humain de Bruce, ainsi à la fin de chaque aventure, on trouve un Bruce mélancolique et tourmenté qui fait une petite réflexion sur son état d’esprit, la mort de ses parents, et ceci, n’étant pas forcément relié avec les évènements qui se sont produits dans l’histoire qui précède.

Le dessin par Christopher Jones et sa colorisation, inspirés de The Batman rappellent également les anciens numéros de Batman, des couleurs assez vives, entre deux et trois trames par couleur, on reste dans un univers graphique assez simple, ce n’est pas particulièrement désagréable à l’œil.

Le plus :

  • Des aventures sans prise sans tête
  • Une traduction de bonne qualité

Les moins :

  • Des aventures très courtes
  • Un scénario très peu développé
  • Des personnages secondaires inutiles

Une réflexion sur « [CRITIQUE] Batman Les Aventures 1 »

  1. Je me demandais justement ce que ça valait. La chronique est très interressante mais au final je suis content de ne pas l’avoir acheté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.