Fiche Personnage – Bane

Connaissez-vous bien Bane ? Du catcheur féroce au stratège militaire en passant par le junkie au Venin, Bane possède de nombreuses facettes. Souvent caricaturé comme une brute sans cervelle notamment dans le film Batman et Robin, Bane est pourtant un super-vilain atypique, un des adversaires les plus intéressants du Chevalier Noir, ne serait-ce que par sa supériorité physique et psychologique sur Batman. Je vous propose de revenir sur les origines de Bane et ses principales apparitions dans les comics.


Pour commencer, Bane est né d’un manque. Le manque d’un adversaire qui soit pour Batman un challenger à la fois mental et physique. En effet, jusque là, la plupart des super-vilains étaient soit des génies du crime (le Joker, le Sphinx…) ou soit des montagnes de muscles sans cervelle (Solomon Grundy, Gueule d’Argile…) mais aucun ne possédait les deux attributs. Or comment Batman réagirait-il face à une telle némesis? C’est la question que se sont posés les deux scénaristes Doug Moench et Chuck Dixon, ainsi que le dessinateur Graham Nolan. De leurs discussions et esquisses naquît Bane.

Sa première apparition date de janvier 1993 dans Vengeance of Bane (La Revanche de Bane) et depuis le super-vilain n’a eu de cesse d’inspirer des récits que ce soit dans les comics, dans les dessins animés, les films et même dans les jeux vidéo. Preuve en est l’hommage et les lettres de noblesse que lui rend le réalisateur Nolan dans son The Dark Knight Rises. Je vous propose à présent d’étudier les principales apparitions de Bane dans les comics et son évolution.


1- Vengeance of Bane (1993)

Cet arc relate l’origine de Bane. Né dans la prison de Santa Prisca (aux Caraïbes), un enfant se retrouve orphelin  et livré en pâture aux détenus. C’est sans compter la détermination de l’enfant qui, par la lutte et la ruse, va endurer toutes les peines et vaincre ses agresseurs un par un, accomplissant ainsi une vengeance implacable. Au fil des années, le jeune homme lit, cultive sa force, dresse des plans. Il n’a qu’un seul but : devenir un surhomme.

Hélas, une étrange créature aux ailes de chauve-souris le poursuit dans ses cauchemars, elle symbolise sa Némésis : la peur, celle de trouver un adversaire plus fort que lui. Craint par le directeur de la prison, celui-ci envoie  le futur super-vilain pour tester un stéroïde de super-soldat, le Venin, espérant ainsi le voir succomber à l’expérience. Mais ce dernier survit, s’adapte. il vient de trouver une nouvelle arme : une simple injection lui permet en effet de gonfler le tissu musculaire et se transformer en monstre de combat.

Le roi des détenus, ainsi renforcé, prend alors le nom de Bane, le fléau des hommes. Il n’a plus qu’une obsession : trouver sa Némésis et la briser. Son chemin sera alors pavé d’anarchie et de désespoir. Avec l’aide de ses compagnons, Trogg, le spécialiste en électronique, Bird, le dresseur d’oiseaux et Zombie, capable de manipuler la psyché, Bane s’évade de sa prison natale et décide de se rendre à Gotham City pour vaincre son gardien : l’Homme Chauve-Souris…

Pour plus de détails concernant ce titre, vous pouvez lire notre critique ici.


2- Knightfall : Broken Bat (1993)

Knightfall est l’arc culte de Bane. Il se divise en trois parties et il est réalisé par un collectif composé de Moench, Dixon et Nolan en partie. Comme son nom l’indique, la première partie intitulée Broken Bat, relate la défaite du Chevalier Noir. C’est celle qui inspira sans doute le personnage de Christopher Nolan.

Suite à leur arrivée à Gotham, Bane et ses acolytes observent le comportement de Batman et établissent un plan machiavélique : libérer tous les détenus d’Arkham Asylum pour affaiblir l’Homme Chauve-Souris. Bane connaîtra d’ailleurs instinctivement son identité secrète. C’est donc un Batman dépressif et épuisé qui affronte finalement Bane dans la Batcave lors d’une scène mémorable. Bane brise en effet la colonne vertébrale de Batman et balance son corps du haut d’un immeuble. La Chauve-Souris est brisée…

Une critique plus détaillée est également disponible ici.


3- Knightfall : Who Rules the Night (1994)

Le premier arc de Knightfall fut autant acclamé que critiqué. Certains lecteurs furent en effet choqués du sort de Batman : au pire mort, au mieux handicapé à vie. Pour la première fois dans l’histoire de Batman, un super-vilain avait vaincu le Chevalier Noir, le Mal avait triomphé ! Mais c’est sans compter le fait que Batman est aussi un surhomme, capable de se relever.

Dans ce second arc, intitulé Who Rules the Night, Bruce Wayne entame ainsi une convalescence et sa colonne vertébrale est peu à peu rétablie, grâce aux technologies Wayne. En attendant, le costume de Batman est endossé (et modifié) par un allié énigmatique de Bruce, Jean-Paul Valley, alias Azrael.

Ancien croisé fanatique, Azrael combat le mal radicalement, n’hésitant pas à tuer ses ennemis. Vaincu par Batman, il revînt peu à peu dans le droit chemin et lui proposa son aide. C’est donc lui qui remplace Batman et finira par vaincre Bane avec une technique qui deviendra classique, notamment dans les dessins animés : sectionner les tuyaux du Venin pour diminuer la force du titan. Nul doute que le Bane dans le film de Nolan sera plus prudent.


4- Knightfall : Knightsend (1995)

Dans ce dernier arc qui conclut la trilogie Knightfall, Bane est vaincu et n’apparaît d’ailleurs quasiment pas. Pourtant son ombre plane sur tout le récit.

Azrael, costumé en Batman, est devenu en effet incontrôlable depuis sa victoire sur Bane, répandant une justice sanglante dans Gotham. Bruce Wayne, enfin rétabli, va donc ré-endosser son costume et devra affronter son ancien allié. Même si Batman finit par vaincre Azrael et se réconcilier avec, la victoire de Bane aura été double : briser un héros, en pervertir un autre…


5- Bane of the Demon (1997)

Il faudra plusieurs années à Bane pour digérer sa défaite. Quoi qu’il en soit, Bane profitera des événements de Contagion pour refaire surface et se venger.

Dans Contagion (1996), le terrible Ra’s Al Ghul répand une épidémie mortelle sur Gotham. Dans Bane of the Demon (Le Fléau du Démon) (1997), Bane fait son retour, sevré du Venin, et propose alors son aide à Ra’s qui voit en lui un héritier potentiel et lui promet la main de sa fille Talia, déjà éprise de Batman. Legacy (1998) est alors le récit d’une seconde tentative d’épidémie, d’une revanche et d’un triangle amoureux entre Bane qui désire Talia, qui désire Batman, qui désire Talia. Batman devient alors pour Bane un rival amoureux, en plus d’un rival physique et mental. Hélas pour Bane, Batman a appris de ses échecs dans Knightfall et sa victoire sera finalement implacable.

Une critique plus détaillée est disponible ici.


Qu’est devenu alors Bane? Via des aventures de Catwoman, on en apprendra davantage sur ses parents et les raisons de leur incarcération à Santa Prisca. Bane pourrait même être le fils de Thomas Wayne, et donc le frère de Bruce Wayne ! Bane ira même, sans son masque,  jusqu’à se lier d’amitié avec Bruce Wayne tout en combattant Batman la nuit. Mais un test ADN négatif stoppera très tôt le rapprochement. Il faudra alors attendre les événements majeurs d’Infinite Crisis (2005-2006) et la mort de Batman pour voir le retour en force de Bane, au service de Darkseid. Il tuera d’ailleurs un super-héros, Judomaster.


6- The Venom Connection (2006) 

Premier arc consacré à Bane après les événements d’Infinite Crisis. Bane revient aux Caraïbes, dans sa région natale, et décide de s’allier avec les Hourmen Rex et Rick Tyler pour combattre un cartel de la drogue, ayant fait main basse sur le Venin de Santa Prisca.

Pour amadouer les Hourmen, Bane se fait passer pour un junkie, forcé à collaborer avec le cartel. En réalité, il a éradiqué le cartel et se sert de leurs relations pour réunir le Venin à ses propres fins, preuve de sa dépendance persistante. S’ensuivra un affrontement entre Bane et les Hourmen.

Cet arc inspirera d’ailleurs une quête secondaire du jeu Arkham City, où Bane s’associe avec Batman pour récupérer secrètement du Titan, Venin renforcé.


7- Secret Six (2008-2011)

Après une brève intégration dans la Suicide Squad et une alliance avec Lex Luthor, Bane intègre les Secret Six, un gang de mercenaires super-vilains, célèbre dans l’Age d’Argent et remis au goût du jour.

Après diverses péripéties, Bane parvient à contrôler le gang et s’en sert pour ses propres fins : conquérir Gotham City, affaiblie depuis la disparition de Bruce Wayne.  C’est sans compter le courage de Catwoman, Azrael, Batgirl et Red Robin qui mettront fin au gang des Secret Six. Bane disparaît alors…


J’espère que cette fiche vous aidera à mieux connaître et à apprécier Bane, et qu’elle vous permettra de comparer le super-vilain des comics avec celui du film. Vu la richesse et la profondeur des précèdents super-vilains dans les Batman de Nolan, on peut être confiant…

La majeure partie des comics abordés est disponible en français dans notre boutique Amazon.

Partager sur...

    2 réflexions sur « Fiche Personnage – Bane »

    1. J’ai déjà vu le film 😀 et le Bane de Nolan incarné par Tom Hardy est excellent ! Le personnage apparait enfin dans le domaine cinématographique à sa juste valeur. Et je n’es pas peur de dire qu’il n’a pas de quoi démériter devant le Joker joué par Heath Ledger !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.