Fiche Personnage – Harper Row

En plus de 75 ans de publication, Batman a croisé la route d’une multitude de personnage, certains ayant même reçu l’insigne honneur d’avoir leurs propres histoires, ce qui a amené la création de nouveaux protagonistes. Autant dire que le Bat-verse est très riche et surtout très peuplé et qu’il est quasiment impossible de lister de manière exhaustive tous les personnages qui ont, un jour, mis les pieds à Gotham. Cependant, on peut sans peine définir des catégories pour les classer, et, avouons-le, pour nous y retrouver un peu. Oublions quelques instants les poncifs évidents du style « gentil ou méchant », « méta-humain ou humain » ou bien « avec ou sans cape » et observons plutôt la durée de vie des personnages, du point de vue des publications.

Vu sous cet angle, les personnages peuvent être assez aisément répartis en trois catégories, la première et plus évidente d’entre elles regroupant les personnages présents de longue date. Alfred, Jim Gordon, le Joker, Dick Grayson, Hugo Stange, pour ne citer qu’eux, font partie des incontournables qu’on envisage difficilement voir disparaître. La seconde catégorie est composée des personnages qui ont disparu définitivement ou seulement un temps, avant de réapparaître , des années plus tard, sous la plume d’une nouvelle équipe créatrice, qui avait à cœur de rendre à ces idoles de leur enfance leur lettre de noblesse. Enfin, la dernière catégorie regroupe les personnages récents dont l’avenir est encore incertain. Évoquons entre autres, la Cour des Hiboux, Julia Pennyworth ou bien encore, celle qui est l’objet de cet article : Harper Row.

3638197-batmanbluebird
Entrée fracassante de Batman et Harper Row

Apparue pour la première fois en 2012 de la main de Scott Snyder et Greg Capullo, Harper Row divise les lecteurs, c’est le moins que l’on puisse dire. Au vue des critiques, loin d’être unanimes, que l’on peut lire ici et là sur les forums spécialisés, la seule chose au sujet de Harper Row dont on est certain c’est que son avenir ne l’est pas. Va-t-elle perdurer dans l’univers de Batman et survivre au Rebirth ou bien tomber dans l’oubli suite au départ du duo Snyder-Capullo ? Pour essayer de répondre à cette question, nous allons d’abord faire une présentation du personnage avant de discuter des critiques qui lui sont adressées de la part des lecteurs.

Présentation

Pour les deux du fond qui ne suivent pas, Harper Row est un personnage très récent dans le Bat-verse qui a été créée par Scott Snyder et Greg Capullo, et apparue pour la première dans le numéro 7 de Batman (publié chez Urban Comics dans l’album « La Cour des Hiboux »). Son rôle est important puisqu’elle sauve la vie de Batman après que celui-ci se soit évadé du labyrinthe de la Cour des Hiboux. Cependant, on ignore tout d’elle jusqu’au numéro 12 de Batman, situé entre l’arc de la Cour des Hiboux et celui du Deuil de la Famille, où son histoire est dévoilée.

Habitante de Gotham City depuis sa naissance et orpheline de mère, Harper vit avec son frère, Cullen, dans le quartier défavorisé des Narrows. Harper et Cullen ont tous les deux été élevés par leur père, un petit criminel qui a passé beaucoup de temps derrière les barreaux de Blackgate et qui profite de sa liberté pour satisfaire son penchant pour la boisson et organiser ses prochaines activités criminelles.

Dans ce contexte, Harper, en tant qu’aînée, s’est toujours sentie investie de la mission de protéger son frère et de subvenir à ses besoins. Ainsi, elle a commencé par réparer les objets cassés par leur père lors de ses nombreuses soirées de beuverie, révélant tout particulièrement un goût et un talent pour les objets électroniques. Ainsi, elle poursuivra des études dans cette voie et trouvera un travail dans la maintenance de réseaux électriques de la ville de Gotham.

Un soir, elle se rend à un gala organisé par Wayne Enterprises et découvre, à son retour, que son frère a été agressé par des brutes du quartier à cause de son homosexualité : ils ont rasé le mot « FAG » (une insulte adressée aux homosexuels) à la tondeuse à l’arrière de son crâne. Sa sœur décide de se raser partiellement les cheveux et de s’inscrire les mêmes lettres en signe de solidarité, accentuant encore plus le look punk de ce personnage, arborant plusieurs piercings et des mèches très colorées.

tumblr_m8gju3ilvv1qj6bigo1_500
Harper soutient son frère et l’aide à vivre avec le regard des autres

Peu de temps après, Harper et Cullen marchent dans les Narrows lorsqu’ils croisent la route des agresseurs de Cullen. Harper le défend vigoureusement, verbalement dans un premier temps, puis physiquement à l’aide d’un taser qu’elle a modifié pour augmenter sa puissance. Malheureusement sa préparation s’est révélée être rapidement insuffisante et alors que l’agression tourne mal pour les deux adolescents, Batman intervient et se défait sans difficulté des quelques agresseurs encore debout, avant de disparaître, laissant les deux adolescents sains et saufs.

Suite à cet événement, Harper souhaite aider Batman pour le remercier. Son intelligence, son astuce, ses accès aux différents réseaux de Gotham et surtout sa détermination, lui permettent d’entrer en contact avec le chevalier noir et même de lui prêter main forte dans sa confrontation contre le Requin-Tigre. En dépit des nombreuses injonctions de Batman, Harper continue dans sa voie, s’inspirant de son idole, cherchant sans cesse à améliorer ses compétences techniques et ses gadgets.

telechargement
La vie d’Harper va changer après sa rencontre avec Batman

On retrouve la suite de ses aventures dans la saga Batman Eternal, au cours de laquelle, la jeune Harper parvient à pirater l’avion de Red Robin pour le suivre jusqu’à Tokyo. Ce dernier enquête sur une mystérieuse maladie qui frappe les Narrows et qui semblent véhiculée par des nano-machines. Cullen faisant partie des victimes, Harper est déterminée à le soigner et s’engage donc dans cette croisade à l’autre bout du monde. Cependant, elle est repérée par les ordinateurs de bord de l’avion de Red Robin, qui, malgré sa colère, accepte la présence de l’adolescente à ses côtés. Il en profite pour l’entraîner, notamment au combat au corps-à-corps.

Plus tard, elle accompagne une partie de la Bat-Family qui s’apprête à attaquer le repaire du responsable de la « maladie » qui a infecté les Narrows. Pour l’occasion, elle enfile pour la première fois son costume et arbore de nouveaux gadgets : Harper Row est devenue une super-héroïne. Tous les justiciers se feront piégés et alors que Red Robin lui avait interdit d’intervenir, Harper parvient à les sauver et à battre le super-vilain.

dd8407ecaef4b21fd41cdcdbced3553d

Enfin, elle se trouve un nom : Bluebird (traduit par Sialias dans les publications francophones) qui est dévoilé par nul autre que Batman lorsqu’ils attaquent ensemble un repère de la pègre gothamienne. On découvre par la même occasion son style de combat majoritairement basé sur les attaques à distance (à l’aide d’un fusil à cartouches taser par exemple) et l’utilisation de nombreux gadgets électroniques. Bien sûr, son entraînement n’aura pas été vain et elle également capable de se défaire d’ennemis au corps-à-corps.

Scott Snyder nous a donc fait suivre l’histoire d’une jeune fille, qui n’avait a priori pas la vocation ni le désir d’embrasser une carrière de super-héros. L’auteur a su toutefois mettre en place une série d’événements et de rencontres qui, associés à des traits de caractère très forts, l’ont progressivement amenée à devenir un soutient, si ce n’est un membre, de la Bat-Family.

Cependant, ce nouveau personnage n’a pas été accueilli positivement par tous les lecteurs et de nombreuses critiques pleuvent sur la pauvre Harper. Essayons de discuter, le plus objectivement possible, de ces critiques.

Faites entrer l’accusée

« Harper est chiante »

Cette remarque apparaît souvent sur les forums et bien qu’elle ne soit pas totalement infondée, il est assez compliqué de détester ce personnage à cause de ça. Ce qui est régulièrement reprochée à Harper, c’est le fait qu’elle ne suit pas souvent les conseils des autres héros, qu’elle répond (même à Batman) et qu’au final, elle n’en fait qu’à sa tête. Mais faisons un petit rappel : Harper est une jeune adolescente, au fort caractère, à l’origine très modeste, « élevée » par un père absent et criminel et qui a rapidement été responsable de son frère cadet.

Elle a donc toujours, ou presque, été autonome et pris ses décisions seule. De plus, elle est en effet dans l’âge de l’adolescence rebelle et a du mal à reconnaître l’autorité de ses aînés. Donc en effet, elle est « chiante », dans le sens où elle n’obéit pas aux ordres d’alliés pourtant plus expérimentés qu’elle, cependant c’est d’une parfaite cohérence avec le personnage et en poussant même le raisonnement un peu plus loin, cela fait partie du processus normal d’apprentissage de la vie. En effet, cher lecteur, lequel d’entre vous n’a jamais fait quelque chose qu’un aîné lui avait interdit de faire, avant de le regretter et d’en tirer une leçon qu’il n’oubliera jamais ?

Harper en est encore à ce stade de son développement, et ce n’est pas en observant ses choix avec nos yeux d’adulte que l’on peut les critiquer, voire même les juger. Il faut se mettre un instant à sa place afin de comprendre ses décisions. Enfin, laissons lui du temps : laissons les scénaristes faire évoluer sa psychologie et sa personnalité vers quelque chose de plus mûr, plus mature, plus réfléchi. Il sera intéressant de la voir désobéir, échouer, puis apprendre de ses erreurs et petit à petit devenir une jeune adulte plus responsable, moins tête brûlée mais toujours aussi déterminée.

5253848-batman-eternal-42
Harper sauve Red Robin, Batgirl et Red Hood

N’oublions pas que Damian Wayne a lui aussi connu des débuts difficiles sous le masque de Robin. Et que dire de Batman, qui interdit à ses coéquipiers d’intervenir, de peur de perdre à nouveau une personne chère, mais qui n’hésite pas lui-même à se mettre dans des situations extrêmement périlleuse ? Harper n’est pas la seule à prendre des décisions irréfléchies et son histoire les rend parfaitement cohérentes et donc ce type de critiques est injuste vu sous ce prisme.

« Harper prend la place de Robin »

Pour faire court : non ! Suite à la mort de Damian Wayne, le costume de Robin est resté disponible un certain temps et des lecteurs ont redouté que Harper reprenne son masque. Le temps leur a prouvé le contraire, puisqu’elle s’est créé une identité propre : Bluebird. De plus, elle n’a eu qu’une seule collaboration avec Batman, dans un contexte particulier. On peut difficilement parler ici de coéquipière du chevalier noir.

Ensuite se pose la question suivante : fait-elle oui ou non partie de la Bat-Family ? Là, il est difficile d’apporter une réponse claire. Elle a été inspirée et formée par des membres de la Bat-Family, elle les a aidés, a collaboré avec eux, mais pour l’instant elle semble plutôt se positionner comme un soutien occasionnel que comme une coéquipière régulière. Et pour bien comprendre la notion de soutien occasionnel, il est bon d’observer ses motivations.

Nous avons longuement évoqué son histoire mais assez peu ses motivations, même si elles sont au final très liées. Harper enfile son masque pour trois raisons : protéger son frère (notamment de l’homophobie), par extension protéger le quartier où ils vivent, les Narrows (avec en arrière-plan la conviction que les gens défavorisés doivent se défendre eux-mêmes car personne ne s’occupe d’eux, et surtout pas les élites fortunés comme Bruce Wayne) et enfin pour se prouver qu’elle peut vivre une vie différente de celle de son père et qu’elle est capable de réparer tout ce qu’il a détruit (leurs biens matériels, leurs avenirs, leurs âmes).

harpercrying
Cullen : la motivation principale d’Harper

Elle est donc dans des motivations extrêmement personnelles et ne cherche pas à rentrer dans une lutte idéologique contre le crime, à l’instar des membres de la Bat-Family. Et si on rajoute à ça le fait qu’elle prend ses propres décisions et n’obéit pas aux ordres qui lui sont donnés, il semblerait cohérent qu’elle n’intervienne à l’avenir que lorsqu’elle se sentira personnellement concernée par les événements et donc aidera occasionnellement le chevalier noir.

Il semblerait donc qu’elle soit une alliée de Batman sans pour autant faire partie de la Bat-Family à part entière et ne prendra donc pas la place de Robin. Et au-delà de sa place dans la fiction, il se pose des questions d’ordre beaucoup plus pragmatiques. Avec le départ Scott Snyder et Greg Capullo à la tête de Batman et surtout après le Rebirth (reboot de l’univers DC intervenu en mai 2016 aux USA et qui devrait être publié chez nous vers le mois de mars prochain), le personnage de Harper Row survivra-t-il ? Rien n’est moins sûr, surtout que les têtes pensantes de DC Comics souhaitent se rapprocher de ce qui plait aux fans et il n’est pas impossible que certains personnages soient les victimes collatérales de ce grand coup de balai éditorial.

« J’aime pas son style de combat et son look »

Alors, là, pour l’avocat de la défense ça va être compliqué. On touche en effet à quelque chose d’extrêmement subjectif : les goûts et les couleurs. Cependant, on peut explorer quelques pistes de réflexion. Concernant son look, la première chose que l’on remarque c’est qu’il est indéniablement moderne et dans la continuité de son « look civil » punk. On la reconnaît du premier coup d’œil, ce qui déjà signifie que son design est efficace et bien pensé.

snyder-batman-4
Harper et ses gadgets : la classe !!

De plus, ce personnage est en décalage complet avec la Bat-Family ce qui amène un vent de fraîcheur. En effet, jusqu’à présent, les héros sont bruns, aux yeux clairs, avec la mâchoire carrée (au point que certains dessinateurs rendent difficile leur identification quand ils ne portent pas leur masque) et les héroïnes sont rousses avec des fortes poitrines. C’est un peu cliché, c’est vrai, mais c’est malheureusement comme ça qu’ont été dépeints les membres principaux de la Bat-Family au fil des ans. Harper, avec ses piercings, ses mèches colorées, son crâne partiellement rasé et sa tenue sombre, sans cape tranche avec les autres personnages. C’est une jeune femme forte et indépendante et les traits de sa personnalité se ressentent même dans son costume. Elle s’est inspirée de Batman mais ne cherche pas à l’imiter et c’est également le cas pour son style de combat.

Comme précisé plus haut, celui-ci se base sur l’utilisation de gadgets, surtout à distance, afin d’éviter le corps-à-corps, son point faible, même si elle est capable de se défendre également au contact. Là encore, elle se démarque en apportant une modernité et une différence qui fait plaisir à voir. Enfin, c’est en cohérence avec l’ensemble du personnage, puisque, rappelons-le, Harper est une jeune femme qui n’a ni l’entraînement ni les prédispositions physiques lui permettant de maîtriser des arts martiaux. Elle utilise donc son intelligence et son talent pour l’électronique pour développer des gadgets qui lui servent à palier ses faiblesses. Donc là encore elle se distingue des canons classiques de la Bat-Family.

batman28658
Un peu d’entraînement ne fait pas de mal

En dehors des questions totalement subjectives de goûts, on peut aisément supposer que ces différences et la rupture que Harper représente en terme de look ou de style de combat puisse surprendre en engendrer des remarques basiques de type « j’aime pas ».

Harper Row est un personnage récent dans le Bat-Verse mais aussi résolument moderne. Cette jeune femme forte qui défend son frère victime de leur père, de la pauvreté et surtout de l’homophobie est encrée dans la réalité du XXIème siècle et apporte un vent de fraîcheur dans un univers vieux de plus de 75 ans. Cependant, le XXIème siècle est également l’époque d’Internet, où toutes les opinions peuvent s’exprimer et qui permet aux lecteurs d’interpeller directement les auteurs, et plus spécifiquement dans le cas d’un désaccord. Il est donc compliqué de savoir si le personnage a un avenir dans les planches DC Comics, tout particulièrement à l’aune du Rebirth, et surtout si cet avenir est pérenne. Mais quoi qu’il arrive, Harper Row est et restera « super » : super-héroïne, super-moderne et super-cool.

Partager sur...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *